Aller au contenu principal

TECHNOLOGIE nom féminin

L’ambition de ce projet est de mettre en lumière, par des portraits en photos et en mots, le parcours de 18 jeunes femmes ingénieures pour démystifier le domaine des technologies et de l’industrie et susciter des vocations. Ce site présente l’exposition photo itinérante réalisée à l’initiative d’Arts et Métiers, grande école de la technologie, qui a demandé à la photographe Marion Gambin d’aller à la rencontre d’étudiantes passionnées de technologie, de jeunes femmes qui rêvent de robot et d’un monde durable, et d’ingénieures qui sont aujourd’hui au cœur de l’industrie du futur.

Marion GAMBIN

Le travail de Marion Gambin s’inscrit dans le champ de la photographie documentaire, avec un choix affirmé du portrait. Elle utilise parfois la mise en scène, toujours en relation étroite avec la réalité, ses espaces, ses acteurs et leurs interactions. Son travail est régulièrement exposé en France et à l’étranger. Pour cette carte blanche, Marion Gambin a élaboré des mises en scène dans lesquelles 18 femmes -étu­diantes ou ingénieures- dialoguent avec les multiples univers d’arts et métiers, mettant ainsi en exergue la pluralité des personnalités, humaines et technologiques.

www.mariongambin.com

Gilles MARCHAND

Journaliste scientifique et rédacteur indépendant, Gilles Marchand est également cofondateur de l’agence de communication Mediathéna, dédiée à la valorisation de la recherche. Séduit par l’ambition du projet technologie, nom féminin, Gilles marchand a écouté avec enthousiasme puis mis en mots les histoires inspirantes de ces 18 jeunes femmes afin de nous plonger dans leur univers.

www.mediathena.fr

Mariana

la mécatronique au cœur de l’industrie du futur

C’est à sa mère que Mariana Cardona Torres doit sa vocation d’ingénieure. “Elle m’avait raconté l’histoire de Jorge Reynolds Pombo, un ingénieur colombien qui a conçu le premier pacemaker externe. Son exemple m’a donné l’envie de développer des nouvelles technologies avec un impact sociétal, directement au service des personnes.” La jeune fille opte pour un cursus d’ingénierie mécatronique à l’université technologique de Pereira, l’une des plus grandes villes de Colombie. Quatre années qui lui feront découvrir les bases du métier, complétées par des stages dédiés notamment à l’automatisation.

L’international pour une expertise technologique de pointe

Pour sa dernière année d’études, Mariana Cardona Torres était tentée par une expérience internationale, à l’image de sa sœur, également ingénieure, qui avait effectué une partie de ses études au Mexique. “Je n’étais pas sûre d’en avoir les capacités, mais j’ai finalement obtenu une bourse du ministère de l’Éducation nationale pour étudier dans un établissement partenaire de l’université.” Son choix s’est porté sur Arts et Métiers pour ses programmes en mécatronique : “le parfait complément de mon cursus.”

Peu avant son départ pour la France, Mariana a rencontré une étudiante dont les parents habitent à Lille. “Elle m’a hébergée et fait découvrir la ville, ce qui a facilité mes premiers jours dans un pays que je ne connaissais pas.” Quelques mois après son arrivée, la jeune fille s’est parfaitement intégrée à son nouvel environnement d’études. “Le “langage ingénieur” est très proche en espagnol et en français, les termes techniques et scientifiques sont plus simples à assimiler que le langage courant, s’amuse-t-elle. J’apprécie beaucoup les nombreux travaux de groupe, ainsi que l’esprit d’entraide et la grande solidarité des étudiants d’Arts et Métiers.”

Développer la mécatronique en France ou en Colombie

Mariana Cardona Torres n’a pas encore une idée très précise de ce qu’elle fera une fois diplômée : se mettra-t- elle en recherche d’un poste en France, dans la robotique ? Cherchera-t-elle à développer ce domaine en Colombie, où il est encore peu répandu ? “C’est l’un de mes rêves, indique- t-elle. De nombreuses industries et secteurs d’activité, comme l’agriculture, pourraient tirer bénéfice de solutions innovantes en mécatronique.” Avant de se décider, il lui faudra rentrer en Colombie à l’issue de son année à Arts et Métiers pour valider ses derniers modules. Elle en profitera pour réintégrer son groupe de recherche en robotique appliquée et finaliser son projet de mise au point d’un porte- sérum mobile, à la fois maniable et ergonomique.

Mariana Cardona Torres

La mécatronique, campus Arts et Métiers de Lille.

    

Expositions

Campus de Paris
du au
Découvrez les photos du vernissage :
Campus de Lille
du au

Vernissage le 30 avril à 18h, gratuit, sur inscription

Découvrez les photos du vernissage :
Campus de Châlons-en-Champagne
du au

Infos à venir

Découvrez les photos du vernissage :
Campus d'Angers
du au

Infos à venir

Découvrez les photos du vernissage :
Campus de Metz
du au

Infos à venir

Découvrez les photos du vernissage :
Institut de Laval
du au

infos à venir

Découvrez les photos du vernissage :
Campus de Bordeaux-Talence
du au

Infos à venir

Découvrez les photos du vernissage :
Campus d'Aix en Provence
du au

Infos à venir

Découvrez les photos du vernissage :
Institut de Chambery
du au

infos à venir

Découvrez les photos du vernissage :
Campus de Cluny
du au

Infos à venir

Découvrez les photos du vernissage :
Institut de Chalon-sur-Saone
du au

Infos à venir

Découvrez les photos du vernissage :

Partenaires Fondateurs

Arts et Métiers Paristech
AM

Etablissement national territorialisé, Arts et Métiers forme 6000 étudiants du post-bac au doctorat en formation initiale et continue. Implanté sur 11 sites en France, dont 8 campus et 3 instituts, l’établissement bénéficie de plateformes de recherche à la pointe de la technologie. Depuis juillet 2015, Arts et Métiers est membre fondateur de l’Alliance Industrie du Futur qui réunit organisations professionnelles, partenaires académiques et technologiques de l’industrie autour d’ambitions communes : faire de la France un leader du renouveau industriel mondial et propulser l’ensemble du tissu économique national au cœur des nouveaux systèmes industriels.

http://www.artsetmetiers.fr

Fondation Egalite Mixité
Fondation Egalite Mixité

En juillet 2014, sous l’impulsion de Najat Vallaud-Belkacem, alors ministre des Droits des femmes, Axa, ENGIE, Michelin et Orange créent la Fondation Egalité Mixité sous égide de FACE afin de promouvoir l’égalité professionnelle et la mixité des métiers.Cette fondation a pour ambition de financer des actions, sous l’angle exclusivement de l’innovation, favorisant ma mixité des métiers ainsi que l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans le monde professionnel.

http://www.fondationface.org/

Partenaires Associés

Elles Bougent
Elles bougent

Depuis 10 ans, l’association Elles bougent® fait découvrir aux collégiennes et aux lycéennes les métiers passionnants d'ingénieures et de techniciennes dans tous les secteurs industriels ou technologiques en manque de talents féminins : l’automobile, l'aérospatial, l'énergie, le ferroviaire, le maritime, le numérique et le bâtiment notamment. L’association Elles bougent® parrainée par 4 ministères, réunit 17 délégations régionales, 95 partenaires entreprises et établissements d’enseignement supérieur, un club des collèges et des lycées et 3000 marraines. La présidente et fondatrice de l'association est Mme Marie-Sophie Pawlak.

http://www.ellesbougent.com/

Fondation L'Oréal
fondation l'oreal

La Fondation L’Oréal est engagée sur deux grands thèmes que sont la science et la beauté solidaire. Porteuse de valeurs d’excellence, de générosité et de créativité, la science est au cœur des engagements de la Fondation qui promeut notamment la place des femmes dans les carrières de la recherche, à travers son programme « Pour les Femmes et la Science », désormais développé dans le monde entier en partenariat avec l’UNESCO. Convaincue que la beauté est un besoin essentiel reposant sur des métiers de passion et de relation, la Fondation a lancé plusieurs programmes autour d’une vision solidaire et généreuse de la beauté. La Fondation s’engage ainsi auprès de personnes en situation de vulnérabilité sociale ou atteintes dans leur intégrité physique ou mentale à retrouver l’estime d’elles-mêmes grâce à une prise en charge de leur apparence ou une formation au métier de la beauté.

http://fondationloreal.com/en

Haut patronage du ministère de l'Economie et des Finances
Ministère éco et finances

Sous l’autorité du ministre de l’Economie et des Finances, la Direction générale des entreprises (DGE) élabore et met en œuvre les politiques publiques relatives à l’industrie, à l’économie numérique, au tourisme, au commerce, à l’artisanat et aux services. La DGE organise depuis 2011 la Semaine de l’Industrie dont l’objectif est de promouvoir ces métiers auprès du grand public et plus particulièrement des jeunes et des demandeurs d’emploi, grâce à l’organisation d’événements (job dating, visites d’entreprise, conférences…) sur tout le territoire national.

http://www.entreprises.gouv.fr/