Aller au contenu principal

TECHNOLOGIE nom féminin

L’ambition de ce projet est de mettre en lumière, par des portraits en photos et en mots, le parcours de 18 jeunes femmes ingénieures pour démystifier le domaine des technologies et de l’industrie et susciter des vocations. Ce site présente l’exposition photo itinérante réalisée à l’initiative d’Arts et Métiers, grande école de la technologie, qui a demandé à la photographe Marion Gambin d’aller à la rencontre d’étudiantes passionnées de technologie, de jeunes femmes qui rêvent de robot et d’un monde durable, et d’ingénieures qui sont aujourd’hui au cœur de l’industrie du futur.

Marion GAMBIN

Le travail de Marion Gambin s’inscrit dans le champ de la photographie documentaire, avec un choix affirmé du portrait. Elle utilise parfois la mise en scène, toujours en relation étroite avec la réalité, ses espaces, ses acteurs et leurs interactions. Son travail est régulièrement exposé en France et à l’étranger. Pour cette carte blanche, Marion Gambin a élaboré des mises en scène dans lesquelles 18 femmes -étu­diantes ou ingénieures- dialoguent avec les multiples univers d’arts et métiers, mettant ainsi en exergue la pluralité des personnalités, humaines et technologiques.

www.mariongambin.com

Gilles MARCHAND

Journaliste scientifique et rédacteur indépendant, Gilles Marchand est également cofondateur de l’agence de communication Mediathéna, dédiée à la valorisation de la recherche. Séduit par l’ambition du projet technologie, nom féminin, Gilles marchand a écouté avec enthousiasme puis mis en mots les histoires inspirantes de ces 18 jeunes femmes afin de nous plonger dans leur univers.

www.mediathena.fr

Maria

passion robot pour santé connectée

“Je veux être curieuse, me poser des questions sur ce que je vois, comprendre la cause de ce qui m’intrigue. Je veux devenir Ada Lovelace, Émilie du Châtelet, Rosalind Elsie Franklin, Amalie Emmy Noether, Cécile Vogt, Maria Mitchell, Marie Curie, Ada Yonath, Élizabeth Blackburn. Je vais devenir femme de science, je deviendrai ingénieure !” Cet extrait est issu du texte que Maria Cordero a rédigé pour le concours Ingénieuses, porté par la CDEFI (Conférence des Directeurs des Écoles Françaises d’Ingénieurs), et qui lui a permis de faire partie des lauréates 2016. “Les femmes sont sous-représentées dans les filières scientifiques, regrette l’étudiante en troisième année de bachelor de technologie. Or, la mixité est favorable à l’innovation, car elle apporte une richesse de points de vue.”

Des humanoïdes à contrôler

La jeune Mexicaine a souhaité étudier en France, “par amour de la langue et pour la qualité du système éducatif”, et la formation de bachelor l’a séduite. “C’est une alternative à la classe préparatoire, qui a l’avantage d’être très pratique, avec plusieurs stages.” Passionnée d’informatique, Maria Cordero privilégie aujourd’hui la robotique, notamment le développement des humanoïdes et des prothèses intelligentes. Dans le cadre d’un projet étudiant, elle a travaillé au changement de préhenseur de Poppy, une plateforme robotique basée sur l’impression 3D.

“Nous avons remplacé sa “main” fixe au profit d’un préhenseur mobile, lui permettant de saisir une bouteille d’eau et de remplir un verre.” L’étudiante a eu l’occasion de retrouver Poppy lors de son stage de deuxième année chez Génération Robots, une PME spécialisée dans la robotique de service. “Ma mission était de concevoir un programme de séquences de mouvements, dans le cadre de la rééducation de personnes atteintes de douleurs dorsales, explique Maria Cordero. Par exemple, Poppy se penche d’une certaine manière pour prendre un objet et encourage l’individu à l’imiter.”

La mécanique adaptée à l’humain

La programmation informatique est également au cœur de son stage de dernière année, dédié à des solutions de réhabilitation. L’étudiante a intégré l’Institut de Biomécanique Humaine Georges Charpak d’Arts et Métiers, pour participer à la conception d’une prothèse fémorale. “Je m’occupe en particulier d’un micro-contrôleur chargé de rassembler les données de la partie remplaçant le genou. L’objectif de l’équipe est d’aboutir à une prothèse qui permette une mobilité aussi naturelle que possible.” Un projet collectif ambitieux, auquel Maria Cordero peut contribuer avant même les études d’ingénieur dont elle rêve aujourd’hui.

Maria Delaluz Cordero

La biomécanique, campus Arts et Métiers de Paris.

    

Expositions

Campus de Paris
du au
Découvrez les photos du vernissage :
Campus de Lille
du au

Vernissage le 30 avril à 18h, gratuit, sur inscription

Découvrez les photos du vernissage :
Campus de Châlons-en-Champagne
du au

Infos à venir

Découvrez les photos du vernissage :
Campus d'Angers
du au

Infos à venir

Découvrez les photos du vernissage :
Campus de Metz
du au

Infos à venir

Découvrez les photos du vernissage :
Institut de Laval
du au

infos à venir

Découvrez les photos du vernissage :
Campus de Bordeaux-Talence
du au

Infos à venir

Découvrez les photos du vernissage :
Campus d'Aix en Provence
du au

Infos à venir

Découvrez les photos du vernissage :
Institut de Chambery
du au

infos à venir

Découvrez les photos du vernissage :
Campus de Cluny
du au

Infos à venir

Découvrez les photos du vernissage :
Institut de Chalon-sur-Saone
du au

Infos à venir

Découvrez les photos du vernissage :

Partenaires Fondateurs

Arts et Métiers Paristech
AM

Etablissement national territorialisé, Arts et Métiers forme 6000 étudiants du post-bac au doctorat en formation initiale et continue. Implanté sur 11 sites en France, dont 8 campus et 3 instituts, l’établissement bénéficie de plateformes de recherche à la pointe de la technologie. Depuis juillet 2015, Arts et Métiers est membre fondateur de l’Alliance Industrie du Futur qui réunit organisations professionnelles, partenaires académiques et technologiques de l’industrie autour d’ambitions communes : faire de la France un leader du renouveau industriel mondial et propulser l’ensemble du tissu économique national au cœur des nouveaux systèmes industriels.

http://www.artsetmetiers.fr

Fondation Egalite Mixité
Fondation Egalite Mixité

En juillet 2014, sous l’impulsion de Najat Vallaud-Belkacem, alors ministre des Droits des femmes, Axa, ENGIE, Michelin et Orange créent la Fondation Egalité Mixité sous égide de FACE afin de promouvoir l’égalité professionnelle et la mixité des métiers.Cette fondation a pour ambition de financer des actions, sous l’angle exclusivement de l’innovation, favorisant ma mixité des métiers ainsi que l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans le monde professionnel.

http://www.fondationface.org/

Partenaires Associés

Elles Bougent
Elles bougent

Depuis 10 ans, l’association Elles bougent® fait découvrir aux collégiennes et aux lycéennes les métiers passionnants d'ingénieures et de techniciennes dans tous les secteurs industriels ou technologiques en manque de talents féminins : l’automobile, l'aérospatial, l'énergie, le ferroviaire, le maritime, le numérique et le bâtiment notamment. L’association Elles bougent® parrainée par 4 ministères, réunit 17 délégations régionales, 95 partenaires entreprises et établissements d’enseignement supérieur, un club des collèges et des lycées et 3000 marraines. La présidente et fondatrice de l'association est Mme Marie-Sophie Pawlak.

http://www.ellesbougent.com/

Fondation L'Oréal
fondation l'oreal

La Fondation L’Oréal est engagée sur deux grands thèmes que sont la science et la beauté solidaire. Porteuse de valeurs d’excellence, de générosité et de créativité, la science est au cœur des engagements de la Fondation qui promeut notamment la place des femmes dans les carrières de la recherche, à travers son programme « Pour les Femmes et la Science », désormais développé dans le monde entier en partenariat avec l’UNESCO. Convaincue que la beauté est un besoin essentiel reposant sur des métiers de passion et de relation, la Fondation a lancé plusieurs programmes autour d’une vision solidaire et généreuse de la beauté. La Fondation s’engage ainsi auprès de personnes en situation de vulnérabilité sociale ou atteintes dans leur intégrité physique ou mentale à retrouver l’estime d’elles-mêmes grâce à une prise en charge de leur apparence ou une formation au métier de la beauté.

http://fondationloreal.com/en

Haut patronage du ministère de l'Economie et des Finances
Ministère éco et finances

Sous l’autorité du ministre de l’Economie et des Finances, la Direction générale des entreprises (DGE) élabore et met en œuvre les politiques publiques relatives à l’industrie, à l’économie numérique, au tourisme, au commerce, à l’artisanat et aux services. La DGE organise depuis 2011 la Semaine de l’Industrie dont l’objectif est de promouvoir ces métiers auprès du grand public et plus particulièrement des jeunes et des demandeurs d’emploi, grâce à l’organisation d’événements (job dating, visites d’entreprise, conférences…) sur tout le territoire national.

http://www.entreprises.gouv.fr/