Aller au contenu principal

TECHNOLOGIE nom féminin

L’ambition de ce projet est de mettre en lumière, par des portraits en photos et en mots, le parcours de 18 jeunes femmes ingénieures pour démystifier le domaine des technologies et de l’industrie et susciter des vocations. Ce site présente l’exposition photo itinérante réalisée à l’initiative d’Arts et Métiers, grande école de la technologie, qui a demandé à la photographe Marion Gambin d’aller à la rencontre d’étudiantes passionnées de technologie, de jeunes femmes qui rêvent de robot et d’un monde durable, et d’ingénieures qui sont aujourd’hui au cœur de l’industrie du futur.

Marion GAMBIN

Le travail de Marion Gambin s’inscrit dans le champ de la photographie documentaire, avec un choix affirmé du portrait. Elle utilise parfois la mise en scène, toujours en relation étroite avec la réalité, ses espaces, ses acteurs et leurs interactions. Son travail est régulièrement exposé en France et à l’étranger. Pour cette carte blanche, Marion Gambin a élaboré des mises en scène dans lesquelles 18 femmes -étu­diantes ou ingénieures- dialoguent avec les multiples univers d’arts et métiers, mettant ainsi en exergue la pluralité des personnalités, humaines et technologiques.

www.mariongambin.com

Gilles MARCHAND

Journaliste scientifique et rédacteur indépendant, Gilles Marchand est également cofondateur de l’agence de communication Mediathéna, dédiée à la valorisation de la recherche. Séduit par l’ambition du projet technologie, nom féminin, Gilles marchand a écouté avec enthousiasme puis mis en mots les histoires inspirantes de ces 18 jeunes femmes afin de nous plonger dans leur univers.

www.mediathena.fr

Laure

les dessous de la programmation

C’est au cours de ses études à Arts et Métiers que Laure Retru-Chavastel a attrapé le virus de l’informatique. Lors de son stage ouvrier, à la RATP, elle a eu l’occasion d’accompagner le responsable magasinier dans l’utilisation des logiciels. “J’ai été embauchée en CDD l’été suivant, dans le même service, pour participer à l’implantation d’outils de gestion de la chaîne logistique”, indique la jeune ingénieure. Ses stages suivants ont tous été dédiés à l’informatique, notamment en programmation. Elle a ainsi pu développer des compétences techniques tout en participant à des sujets de société qui lui tiennent à cœur. “L’agence de communication Companieros propose des formations en ligne dédiées au management de la diversité - l’intégration en entreprise des personnes en situation de handicap, l’égalité entre femmes et hommes... J’ai pu contribuer à l’évolution de ces programmes.”

Programmer le robot humanoïde Nao comme outil pour la psychomotricité

En dernière année, elle opte pour l’expertise en systèmes d’information et de connaissances. C’est dans ce cadre qu’elle va s’impliquer dans des activités de recherche appliquée. “J’ai rejoint, pour mon stage de fin d’études, le laboratoire LUSAGE (laboratoire d’analyse des usages en gérontologie), à l’hôpital Broca, à Paris. Je devais créer un programme d’activités pour le robot NAO, dans le cadre de ses interactions avec des personnes âgées atteintes de troubles cognitifs.” Ce projet va finalement évoluer : en échangeant avec une collègue psychomotricienne, Laure Retru-Chavastel réalise le potentiel du robot humanoïde dans les séances de stimulation motrice et cognitive.

Elle va alors concevoir un logiciel lui permettant de commander des actions simples du robot, comme dire “merci”, montrer des enchaînements de mouvements, applaudir lorsque la personne réalise correctement un exercice ou l’encourager lorsqu’elle a des difficultés. Outre la programmation, Laure Retru-Chavastel a pu participer directement aux évaluations auprès de patients, pour recueillir et analyser les données. “L’objectif était de renforcer les capacités de NAO et de les utiliser dans les séances de psychomotricité. Nous avons découvert qu’il avait un impact stimulant sur les personnes les plus apathiques.”

Des logiciels pour améliorer le quotidien

Aujourd’hui, Laure Retru-Chavastel espère que l’expéri- mentation sera poursuivie à plus grande échelle. “Nous avons présenté notre travail à la direction de l’hôpital et rédigé un article, actuellement soumis à une revue scientifique. Sa publication permettrait d’ouvrir des opportunités pour aller plus loin.” Fraîchement diplômée, la jeune ingénieure souhaite d’abord intégrer une entreprise pour créer ou développer des logiciels, orientés de préférence vers l’aide aux personnes. “Le monde de la recherche m’attire également. Cette expérience d’étudiante a clairement ouvert le champ des possibles au niveau professionnel.”

Laure Retru Chavastel

Le robot, campus Arts et Métiers de Paris.

    

Expositions

Campus de Paris
du au
Découvrez les photos du vernissage :
Campus de Lille
du au

Vernissage le 30 avril à 18h, gratuit, sur inscription

Découvrez les photos du vernissage :
Campus de Châlons-en-Champagne
du au

Infos à venir

Découvrez les photos du vernissage :
Campus d'Angers
du au

Infos à venir

Découvrez les photos du vernissage :
Campus de Metz
du au

Infos à venir

Découvrez les photos du vernissage :
Institut de Laval
du au

infos à venir

Découvrez les photos du vernissage :
Campus de Bordeaux-Talence
du au

Infos à venir

Découvrez les photos du vernissage :
Campus d'Aix en Provence
du au

Infos à venir

Découvrez les photos du vernissage :
Institut de Chambery
du au

infos à venir

Découvrez les photos du vernissage :
Campus de Cluny
du au

Infos à venir

Découvrez les photos du vernissage :
Institut de Chalon-sur-Saone
du au

Infos à venir

Découvrez les photos du vernissage :

Partenaires Fondateurs

Arts et Métiers Paristech
AM

Etablissement national territorialisé, Arts et Métiers forme 6000 étudiants du post-bac au doctorat en formation initiale et continue. Implanté sur 11 sites en France, dont 8 campus et 3 instituts, l’établissement bénéficie de plateformes de recherche à la pointe de la technologie. Depuis juillet 2015, Arts et Métiers est membre fondateur de l’Alliance Industrie du Futur qui réunit organisations professionnelles, partenaires académiques et technologiques de l’industrie autour d’ambitions communes : faire de la France un leader du renouveau industriel mondial et propulser l’ensemble du tissu économique national au cœur des nouveaux systèmes industriels.

http://www.artsetmetiers.fr

Fondation Egalite Mixité
Fondation Egalite Mixité

En juillet 2014, sous l’impulsion de Najat Vallaud-Belkacem, alors ministre des Droits des femmes, Axa, ENGIE, Michelin et Orange créent la Fondation Egalité Mixité sous égide de FACE afin de promouvoir l’égalité professionnelle et la mixité des métiers.Cette fondation a pour ambition de financer des actions, sous l’angle exclusivement de l’innovation, favorisant ma mixité des métiers ainsi que l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans le monde professionnel.

http://www.fondationface.org/

Partenaires Associés

Elles Bougent
Elles bougent

Depuis 10 ans, l’association Elles bougent® fait découvrir aux collégiennes et aux lycéennes les métiers passionnants d'ingénieures et de techniciennes dans tous les secteurs industriels ou technologiques en manque de talents féminins : l’automobile, l'aérospatial, l'énergie, le ferroviaire, le maritime, le numérique et le bâtiment notamment. L’association Elles bougent® parrainée par 4 ministères, réunit 17 délégations régionales, 95 partenaires entreprises et établissements d’enseignement supérieur, un club des collèges et des lycées et 3000 marraines. La présidente et fondatrice de l'association est Mme Marie-Sophie Pawlak.

http://www.ellesbougent.com/

Fondation L'Oréal
fondation l'oreal

La Fondation L’Oréal est engagée sur deux grands thèmes que sont la science et la beauté solidaire. Porteuse de valeurs d’excellence, de générosité et de créativité, la science est au cœur des engagements de la Fondation qui promeut notamment la place des femmes dans les carrières de la recherche, à travers son programme « Pour les Femmes et la Science », désormais développé dans le monde entier en partenariat avec l’UNESCO. Convaincue que la beauté est un besoin essentiel reposant sur des métiers de passion et de relation, la Fondation a lancé plusieurs programmes autour d’une vision solidaire et généreuse de la beauté. La Fondation s’engage ainsi auprès de personnes en situation de vulnérabilité sociale ou atteintes dans leur intégrité physique ou mentale à retrouver l’estime d’elles-mêmes grâce à une prise en charge de leur apparence ou une formation au métier de la beauté.

http://fondationloreal.com/en

Haut patronage du ministère de l'Economie et des Finances
Ministère éco et finances

Sous l’autorité du ministre de l’Economie et des Finances, la Direction générale des entreprises (DGE) élabore et met en œuvre les politiques publiques relatives à l’industrie, à l’économie numérique, au tourisme, au commerce, à l’artisanat et aux services. La DGE organise depuis 2011 la Semaine de l’Industrie dont l’objectif est de promouvoir ces métiers auprès du grand public et plus particulièrement des jeunes et des demandeurs d’emploi, grâce à l’organisation d’événements (job dating, visites d’entreprise, conférences…) sur tout le territoire national.

http://www.entreprises.gouv.fr/